24HEURESINFOS

24HEURESINFOS

POLITIQUE

Après Dangbo mercredi dernier

 Porto Novo a accueilli la marche des leaders G et F

La cité historique des aïnonvis a été hier le théâtre d’une deuxième marche de protestation contre l’incarcération du maire de la commune de Dangbo après celle du 6 octobre passé. Les membres de l’opposition non déclarée ont une fois de plus étalé leur manque d’inspiration en vue de tester leur électorat.

Achille ASSOUTO

Les leaders de l’alliance « l’Union fait la nation » étaient dans la journée d’hier dans les rues de la ville de Porto-Novo. Adrien HOUNGBEDJI,  Lazard Sèhouéto, IDJI Kolawolé, Saka Fikara, Lehady SOGLO et compagnie ont encore envahi les rues de la capitale politique hier. Après avoir tire la sonnette d’alarme mercredi dernier à Dangbo,  c’est au tour de la cité royale de TOFFA  d’accueillir dans ses entrailles les inconditionnels de la marche de protestation. Ces « opposants informels » comme d’aucuns se plaisent à les appeler n’ont trouvé mieux qu’une marche, que dis-je qu’une caravane pour atteindre leurs objectifs quelque peu masqués. En réalité, ces ouvriers  de la 36ème heure ont voulu utiliser ce canal pour tester leur popularité vu que les élections présidentielles de 2011 s’annoncent à grands pas. L’incarcération du maire Clément Gnonlonfoun a donc donné de la matière aux leaders de l’opposition qui apparemment s’ennuient de plus en plus. Ils feront sans nul doute œuvre utile en calmant leur ardeur et laisser la justice faire son travail.



13/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres