24HEURESINFOS

24HEURESINFOS

Patrice Talon à la Marina : après la rupture, un nouveau départ ?

Patrice Talon.

Pour la première fois depuis dix ans, Herman se sent fier d'être béninois. Au milieu de la foule rassemblée au soir du second tour de la présidentielle du 20 mars 2016 devant la rue jouxtant le domicile du président sortant, Boni Yayi, pour célébrer la victoire de leur champion, Patrice Talon, ce jeune d'une trentaine d'années confie : « C'est la victoire du peuple, la victoire de notre démocratie sur la mauvaise gouvernance, les concours frauduleux, le néocolonialisme, le régionalisme, le K.-O. frauduleux de 2011. C'est la rupture ou rien ! »

Même l'artillerie antiémeute déployée sur place pour contenir la liesse populaire ne dissuade pas les manifestants qui débitent des slogans hostiles au régime finissant. « C'est l'heure maintenant d'agir pour construire l'unité nationale, mettre fin aux nombreux scandales qui entachent la crédibilité de notre pays. Il est temps de tout reconstruire », confie, tout heureux, un autre jeune partisan de la rupture tout de bleu vêtu. Arrivé en tête du second tour avec plus de 65,39 % des voix contre 34,61 % pour son challenger Lionel Zinsou, selon les tendances de la Commission électorale nationale autonome, Patrice Talon a largement bénéficié du soutien de 26 des 33 candidats du premier tour. Et au nombre des soutiens décisifs, le porte-étendard du camp de la rupture a pu compter sur l'homme d'affaires Sébastien Ajavon, arrivé troisième au premier tour avec plus de 22 % des suffrages, l'ancien directeur Afrique du FMI Abdoulaye Bio Tchané avec plus de 8 % des voix et l'ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki avec plus de 5 % des suffrages. Mais avant, lors du premier tour, le magnat du coton, sponsor de Boni Yayi en 2006 et 2011 et de la classe politique, a séduit les électeurs par son projet de société centré sur les réformes institutionnelles, une campagne de proximité avec l'appui des mouvements de jeunes et son positionnement comme le candidat de la vraie rupture.

 

Source: Journal Le Point



24/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres