24HEURESINFOS

24HEURESINFOS

Chômage en France: Talon au chevet de Hollande?

Un faux pas "rupturien"? J'ose croire que c'est un lapsus! Autrement, c'est une insulte à l'intelligentsia béninoise et une manière très incommode de saboter des années d'efforts dans le domaine de la formation. Sinon comment comprendre que le Président Talon fasse une telle affirmation chez Hollande? A moins de vouloir aider ce dernier à régler le problème de chômage sur lequel il peine à en redresser la courbe.
Talon_Hollande.PNG
Des propos qui vont à tort ou à raison faire jaser. "Notre administration manque de compétences aujourd'hui de manière criarde [...] Nous voulons pouvoir compter sur vous pour nous donner des cadres, pour nous apporter de l'assistance technique pendant quelques mois, pendant quelques années, le temps que nous parvenions nous-mêmes à former les cadres dont nous avons besoin." a laissé entendre le Président TALON lors de la déclaration de presse à la sortie de l'entretien à lui accordé par le président Français François Hollande. Cette déclaration est très forte et mérite qu'on s'y attarde. Faut-il s'attendre les semaines et mois à venir à l'importation des cadres de l'hexagone pour suppléer les fonctionnaires de l'administration béninoise? Le nouveau président élu semble, en tout cas, y voir une solution satisfaisante.
Sur le coup, je suis outré. J'ai la faiblesse de continuer à croire encore que le Bénin dispose de la ressource humaine de qualité pour relever les défis qui s'imposent même à l'ère de la rupture. Ce qu'il nous faut, ce n'est pas de l'importation des cadres d'ailleurs mais d'un nouveau mode de leadership capable d'utiliser au mieux ces compétences. S'il est une réalité que les pays du Sud manquent des capacités technologiques dans plusieurs secteurs de développement, il reste cependant que la solution à ce déficit est loin d'être l'importation de cadres. Une alternative plausible est d'utiliser à cet effet la diplomatie pour combler les lacunes en termes de capacités technologiques. L'histoire de la Chine et bien d'autres pays est un bel exemple en la matière. Quémander aujourd'hui au pieds de l'ancien colon de la ressource humaine qualifiée pour le développement du Bénin est à la limite une honte nationale.
Cette déclaration est, à tout le moins, non avenue et semble refléter une mauvaise préparation. C'est d'ailleurs normal qu'à peine la phrase lâchée, le président français très mal aisé et ne pouvant pas le voiler passe un coup de main dans ses cheveux (voir vidéo). Pour ceux qui savent décoder les signes et la communication non verbale, cela veut tout dire. Le Bénin peut mieux.
C'est ce que je pense!


26/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres